Bibliothèquesde Saint Jean de la Ruelle

Saint Jean de La ruelle
Vous êtes ici: Accueil Nos espaces Musique La nouvelle étoile du jazz

La nouvelle étoile du jazz

AddThis Social Bookmark Button
Envoyer

ccile mclorin salvantCécile McLorin Salvant / Woman child (Mack Avenue, 2013) / Swing et jazz classique

 

Cécile McLorin Salvant a gagné le Prix Thelonious Monk en 2010. Nous attendions avec impatience son premier album.

Deux chansons gravées sur le disque de Jacky Terrasson avaient fait le buzz. On la savait prise en main par l'équipe de Wynton Marsalis (qui a dit d'elle : Elle a une tranquille assurance... et possède élégance, humour... soul, sensualité, puissance, virtuosité, tessiture, perspicacité, intelligence, profondeur, grâce) et notre patience est justement récompensée. C'est un album subtil, tout en délicatesse, qui nous est proposé ici. Cécile McLorin Salvant n'est pas une chanteuse de plus, elle est jazz, tout simplement, incarnant avec ferveur chacune de ses chansons. Le répertoire est constitué de standards rares, Saint Louis Gal de Bessie Smith, John Henri de Big Bill Bronzy ou plus référencés, What A Little Moonlight Can Do que chantait Billie Holiday ou I Didn't Know What Time It Was que chantait Sarah Vaughan et de deux originaux, Woman Child qui a donné son nom à l'album et Le front caché sur tes genous sur un poème haïtien. L'orchestre qui l'accompagne est à la hauteur de l'enjeu (Aaron Diehl au piano, , Rodney Whitaker à la contrebasse, Herlin Riley à la batterie et pour quelques titres, le guitariste James Chirillo). Une révélation ! (Qobuz)

 

(Ecouter d'autres extraits de l'album dans le lecteur ci-dessous)

 

 

 Voir la disponibilité du document

 

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Nouveautés cd

OPAC Nouveautés

 

  Nouveautés cd >>